TransAnatolie Welcomes You  to Turkey, Découvrez la Turquie avec TransAnatolie TourExplore Turkey via TransAnatolie Tour, Découvrez La Turquie

 

 

 

En  Fr  De  Nl  Be  Tr

Pergame, Alexandre le Grand

 

Up

TransAnatolie TA3413
Circuit Culturel Turquie
Pergame, Alexandre le Grand
18 jours-17 nuits en pension complete
1848 €


Route de culture: Istanbul-Edirne-Çanakkale-Truva-Bergama (Pergame)-

Bursa-Oylat-Aizanoi-Emet-Sardes-Ephese-Priene-
Milet-Didyme-Pamukkale-Aphrodisias-Sagalassos
 
   

Pergame1, Alexandre le Grand2 , Turquienew
 

 

1er jour: Europe-Istanbul
Arrivée, transfert, tour d'orientation le long des Murailles Byzantines avec l'arret a Yedi Kule, Sept Tours, coctail de bienvenu, diner et logement a notre hotel 4* soit dans la vielle ville, Quartier de Théodora-Roxane, soit dans le coté de Taksim-Beyoglu, le Quartier de Mata Hari.

  

2eme jour: Istanbul-Capitale de cinq Civilisations
Le matin: Découverte de la Corne d’Or et du Quartier Pierre Loti, visite du Cimetière Impérial Ottoman et de la Mosquée d’Eyüp; promenade pres des Remparts Romano-Byzantin ainsi que visite de l’Eglise Saint Sauveur in Chora, de l'Eglise Saints Serges et Bacchus.

Déjeuner près du Cirque Romain dans un cabaret mésopotamien ou chez le Restaurant de Soliman le Magnifique dans le complex de la Mosquée de Soliman le Magnifique.

Après-midi: Visite de l’Eglise-Mosquée-Musée Sainte Sophie,le reve de l’Impératrice Théodora et du Justinien 1er, l’Empereur du Code Civil Romain. Visite également du Palais Impérial des Ottomans:Topkapı (visite facultative du Harem ), on termine la journée avec une ballade au Grand Bazaar.
Dîner et logement à l’hôtel ****.

Possibilités d’excursions facultatives pour la soirée: Istanbul by night ou bien soirée chez les pêcheurs-Tziganes a Kumkapı avec l'animation des rues dansant a la turque ou Dîner spectacle au Cabaret Gar ou bien a Orient House.

Un extrait de l’Epopée de Gilgamesch:
" La courtisane enleve ses vetements
Dévoile ses seins, dévoile sa nudité
Et Enkidou se rejouit des charmes de son corps.
Elle ne se dérobe pas, elle provoque en lui le desir.
Elle enleve ses vetements
Et lui, Enkidou tombe sur elle.
Elle apprend a cet homme sauvage et innocent
Ce que la femme enseigne.
Il la possede et s’attache a elle.
Six jours et sept nuits Enkidou sans cesse
Possede la courtisane .
Enkidou ne connait pas le pain comme nourriture,
Ne connait pas la boisson forte
Il a grandi en tetant le lait des betes sauvages.
La courtisane lui dit :
Mange du pain , Enkidou,
Le pain est l’élement de la vie
Bois de la boisson forte
C’est la coutume des gens du pays ".
" SIDURI-  

Ou vas-tu ,Gilgamısh ?
La vie que tu cherches
Tu ne la trouveras pas .
Lorsque les grands dieux créerent les hommes ,
 C’est la mort qu’ils leur destinerent
Et ils ont gardé pour eux la vie éternelle,
 Mais toi, Gilgamısh
Que sans cesse ton ventre soit repu
Sois joyeux nuit et jour
Danse et joue
Fais chaque jour de ta vie
Une fete de joie et de plaisirs
Que tes vetements soient propres et somptueux
Lave ta tete et baigne- toi
Flatte l’enfant qui te tient par la main
Rejouis l’épouse qui est dans tes bras.
Voila les seuls droits que possedent les hommes "
L’Epopée de Gilgamesh, traduit , par A. Azrie (48)

    

Jour 3: Istanbul
Matin: Visite de l’Hippodrome de Courtisane Théodora, du Palais d’Ibrahim Pascha et de son Musée Ethnographique dite Musée de l'Art Islamique, ensuite traversée de la Place Sultan Ahmet et visite de la Mosquée Bleue ainsi que la Citerne Basilique.
Déjeuner dans un restaurant turco-grecque.

Après-midi: Visite du Marché Egyptien et de la Brocante. Possibilité facultative d’une croisière sur le Bosphore. Familiarisataion avec de l'art arménien qui est fort pour les bijoux.
Dîner et logement à l’hôtel****.

4eme jour: Istanbul
Matin: Visite des Musées d’Archéologie et des Antiquités Orientales de Cinili Kosk.
Déjeuner au Restaurant de la Gare de l'Orient Express.
Apres midi,familiarisation avec les produits culturels du pays:Tapis, Cuir.
Diner et logement a notre hotel****.

5eme jour: İstanbul-Edirne-Uzunköprü-Dardanelles-Çanakkale
Apres le petit déjeuner départ pour la deuxieme Capitale Ottomane; Andrinople-Edirne, réputée pour la lutte a l’huile.Visite de Selimiye, chef d’oeuvre de Sinan, Maitre Architecte de Soliman le Législateur nommé par les français comme Soliman le Magnifique.Ballade au Bazar- Caravansérail de Rustem Pacha, Grand Vizir et le gendre de Soliman. Visite du Complex social du Sultan ottoman Bazajet 2.

Déjeuner a Edirne. Apres midi, départ pour les Dardanelles via Uzunköprü-le Pont Long d’une longeur de 1392 m. Traversée des Dardanelles, Diner et logement Eceabat ou a Çanakkale. Hotel *** ou ****.

6eme jour: Çanakkale-Truva- Pergame
Apres le petit déjeuner, flannerie dans les petites rues de Çanakkale pour le contact avec la population locale.
visite du fabuleux site:Troie, faire la connaissance de l’amour de Paris et la Belle Helene de Troie, voir courir Achile derriere Hektor le long des Murailles de Troie d’apres l’Iliade et Odysée de Homere d’Izmir.

Déjeuner a Tusan Motel non loin de Troie et apres midi départ pour Pergame, ville des trésors d'Alexandre le Grand et de parchemin.
Détente a Ayvalık au bord de la Mer Egée en face de l'Ile Lesbos.
Diner et logement a Kalif Otel ***+

7eme jour: Ayvalık Pergame-Bursa
Apres le buffet du petit déjeuner a notre hotel avec le mistral de la Mer Egée, visite de Pergame: l'Acropole et l'une des sept premieres eglises de l'Apocalypse de Saint Jean. découverte de l’une de 7 Premieres Eglises de l’Apocalypse, de la Révelation, la Cour Rouge de Bergama, Temple de Sérapis. Visite de l’Acropole des cousins d’Alexandre le Grand: Philetere-Eumene-Attale, Temple de Trajan et Hadrien, Bibliothéque de Pergame, les ateliers de Papyrusse, Temple d’Athéna, Temple de Zeus de Pergamon exposé au Musé de Pergamon a Berlin, Palais impériaux d’Attale et Eumene, le célebre théatre de Pergame
[1].

8eme jour: Bursa-Oylat
Apres le petit déjeuner visite de la Mosquée Verte, du Complex Muradiye avec les Tombeaux Impériaux, ces monuments nous fascinent a travers des destins des Princes Ottomants: de Djem Sultan et de Prince Moustapha de Soliman le Législateur.

Déjeuner chez Yüce Hünkar Restaurant pour gouter la cuisine la plus raffinée de la Turquie avec le Kebab d'alexandre le Grand.

Apres midi, temps libre a Bursa pour la decouverte de la ville.

Diner et logement au centre thermal a Oylat, au pied du Mont Olimpe ou a Bursa.

 

Bursa (Green Bursa-The Capital of Ottoman Empire)Hamam: Turkish Bath

9eme jour: Oylat-Aizanoi-Emet
Apres notre petit déjeuner départ pour la découverte d’ Aizanoi avec le mieux conservé Temple de Zeus,  avec son théatre, son stadium, ses bains thérmaux, ses ponts romains, sa bourse. Egalement la visite des carrieres de la mine de Borax, la Turquie a 70% deş réserves mondiaux de Borax.

Déjeuner et apres avoir visité la Mairie et l’école d’Emet, apres midi libre pour la détente a Emet, centre des sources thérmales afin de profiter des hamams thérmaux, pour le contact avec la population accueillante de la Phirigie.Diner et logement dans les établissements touristiques de la Mairie d’Emet.

10eme jour: Emet-Sardes-Ephese
Départ matinal pour Sardes, la Capitale de la Lydie, pays de Riche Crésus arrosé par la Pactole a fin de contempler le Sinagogue de la ville qui a été servi comme l’une de sept prémieres Eglises aussi de l’Apocalypse de Saint Jean. Déjeuner a la Capitale de l’Ionie a Ephese, ville d’Artemis. 

Apres midi, visite du Site Ephese; Académie de l’Est, Agoras, Stoa, Rue des Curetes, Porte d’Esculape, Odéon, Place de Domitien, Monument des Memius, Fontaine de Trajane de la Période de Pax Romana, Thermes, Temple de Hadrianus, maisons des notables, Bibliotheque de Celcus,Maisons Closes, Rue de Marbre,Agora de Demos,Théatre de Saint Paul, Rue d’Arcadien, Eglise de la Vierge des Conciles écuméniques, Bourse Romaine, Port Antique Arret dans une fabrique de cuir. Diner et logement a Ephese ou a Kuşadası.

 Turkish Grapes

11eme jour: Priene-Milet- Didyme- Pamukkale
Apres midi, départ pour Priene, laville du grand urbaniste de Hippodamus du Plan Hippodamien. Visite de Milet de Thales et avoir nos réponses concernant notre avenir aupres de l’Oracle d’Apollon a Didyme, le plus grand Temple du Monde. Déjeuner de poisson a Didyme a coté du Temple d’Apollon.

Aprés midi contemplation des Chateaux des Cotons a Pamukkale pres dı site Hiérapolis ou les femmes se suicidaient aprés la mort de leurs maris pour montrer leur amour pour eux. Diner et logement a notre hotel a Pamukkale ou Piscine thérmale et jakuzie thérmale vous attendent

Pamukkale Hot Springs

12eme jour: Pamukkale-Aphrodisiyas-Sagalassos-Antalya
Départ tot pour la photo, avec les premieres lumieres du jour,des champs des cotons, des tabacs, arrivée a la ville d’Aphrodite ayant l’attirance de Venus.

Visite du site exceptionnel marié avec la verdure d’Aphrodisias ainsi que son musée avec la statue cultuelle D’Aphrodite qui a stoppé le coeur du Prof. Erim, archéoloque honorable d’Aphrodisias. Déjeuner chez les nomades avec une cuisine locale.

Apres midi, apres avoir traversé des roseries et le Paradis d’oiseaux du Lac de Burdur nous allons visiter le site caché des Taurus: Sagalassos; grand amour et patience du Prof. Marc Waelkens et ceux des étudiants de l’Universite Catholique Leuven. Diner et logement a Antalya, la ville d’Attale, Cousin d’Alexandre le Grand.

13eme jour: Antalya-Konya-Acemhöyük-Aksaray en Cappadoce
Réveries dans le passé pendant la flannerie a travers de petites ruelles d’Antalya, contempler les petits caiques des pecheurs modestes du vieux port gagnant leur pain quotidien, attirance par les goelets des aristocrates de Turquie,admirations des monuments héllénistico-romains-byzantins-seldjoukides-ottomano turcs.

Apres la découverte de la ville, contemplation des chuttes d’eau de Karpuzkaldıran. Traversée de la Chaine des Taurus avec les paysages typiques des chevres de nomades, traversée des champs de pavots et visite du Caravansérail de Horozluhan et déjeuner sur la Route de la Soie.

Apres midi, visite du Musée de l’Art turco-musulman;le Mausolé de Mevlana, fondateur du culte des Derviches Tourneurs avec une riche collection des oeuvres étnographiques avec l’un des rares tapis du Monde de 16eme s. dont le cm2 contient 144 double noeuds.

En fin de l’apres midi, arrivée a Acemhöyük, la 1ere Capitale des Hittites pour les Palais Sarıkaya et Hatıplar. Diner et logement a Aksaray a Agaçlı Motel 4* ou a Eras Hotel 5*.

14eme jour: Cappadoce: Aksaray, Selime, Ihlara, Saratli-Cappadopce
Visite de la ville seldjoukide-Karamanoglu; Aksaray avec sa Tour de Pizze, sa Grande Mosquée typique de 13eme s.Traversée du Canyon de Melendiz a travers des villages typiques comme Selime-Yaprakhisar-Belisırma et arrivée a la Vallée de Péristrema-Ihlara. Familiarisation avec des églises primitives syriaques de la premiere période du Campus Chrétien en Cappadoce. Une randonnée pédestre pour ceux qui ont l’amour pour la nature et pour les oiseaux.

Déjeuner sur le Canyon de Melendiz a Ihlara. En fin de l’apres midi, visite de la Ville Souterraine Saratlı, ville de Simone de Brain l’Alleut. Diner et logement a notre hotel.

15eme jour: Cappadoce
Après le buffet du petit déjeuner, nous visitons les anciennes maisons troglodytes d’ÜRGÜP, les demoiselles coiffées avec leur mere; ÜÇ GÜZELLER, la vallée des Pigeons, UCHISAR, AVCILAR, la vallée de GÖREME ses eglises rupestres. Déjeuner à l’hôtel ou au buffet du restaurant KORU.

Turkish Carpet Weaving

Ensuite, nous profitons d’un programme de détente pour découvrir divers artisanats (tissage et nouage de tapis) Dîner et le logement a notre hotel.

16eme jour: Cappadoce-Venessa-Sézarée-Argée Erciyes- Ankara
Apres le petit déjeuner randonnée pédestre pour la découverte de la Vallé des roses, la Vallée a Chameau, aux Dauphens, a l’Hiboux, a la Vierge Marie. L’arrer a l’atelier d’Onyx.

Découverte de la premiere partie de la Vallée de Zelve; Paşabağ.Traversée du Fleuve Rouge,photos des maisons typique de Venessa-Avanos.

Déjeuner a Altinocak Restaurant d’Avanos,le plus réputé de la région pour Çömlek Kebab.Après midi, découverte de la Ville de Julius Sezarus; Kayseri: Les murailles romaines le Complex de Huant Hatun devenu Musée d’Ethnographie,Tombeau de Princesse: Döner Kümbet, Gevher Nesibe, Musée de l’Histoire de la Médecine.

Route sur les hauts steppes de l’Anatolie Centrale, arrivée a Ankara. Diner et logement a Ankara.

17eme jour: Ankara-Traversée de la Chaine Pontique-Lac de Sapanca-İstanbul
Apres le petit déjeuner a la Capitale de la Turquie d’Atatürk , visite du Musée d’Atatürk et celui de la 1ere Guerre Mondiale- Dardenelles au Mausolé ,symbole de la Renaisasnce de la République Laique de la Turquie.Puis, visite du Musée des Civilisations Anatoliennes, biennal des musées mondiaux en 1995. les richesses du monde hittito-romain.

Découverte de la vieille ville , ballade au Marché des Epices et déjeuner au Musée d’Ethnographie de ZENGER PACHA avec une superbe vue sur la vieille ville. Apres midi, par l’autoroute retour a la Capitale Culturelle de cinq civilisations: Byzace, Constantinople, İstanbul. Diner d’adieu et logement a notre hotel a Istanbul.

18eme jour: İstanbul-Europe
Apres le petit déjeuner temps libre jusqu’au transfert a l’Aéroport d’Istanbul. Nos adieux.

 


Prix

  • Par personne en chambre double: 1848 €
  • Supplément pour la chambre single: 375 € ,
  • 18 jours-17 nuits en pension complete sans boisson avec le diner du 1er soir et le petit déjeuner du dernier jour.

Excursions facultatives

  • Croisiere sur le Détroit du Bosphore (17 €) a İstanbul,
  • İstanbul By Night (13€),
  • Soirée Pecheur + İstanbul By Night (33 €),
  • Soirée Cabaret a İstanbul a Gar Cabaret (37 €) a Kervansaray Night Club - *Orient House, a la Tour de Galata (43 €)
  • Soirée folklorique en Cappadoce: (27 €)
  • Découverte de la Cappadoce en Mongolfiere (140€),
  • Soirée des Danses des Derviches Tourneurs (21€)

Nos prix comprennent

  • Transport en Turquie ;Bus climatisé,confort de tourisme :Mercedes Sprinter, WW Wolt, Mercedes 304-403, Mitsibushi Safir, Isuzu Midibus-Turquoise.
  • Hotels :a Istanbul 4*, a Çanakkale 3 ou 4*, a Boylat – a Emet thermaux,a Pamukkale thérmal 4* , a Selçuk-Kuşadası 4*, a Antalya 4*, en Cappadoce 4*, a Ankara 3*+.
  • Guide: Conférencier universitaire national parlant la langue du groupe.

Nos prix ne comprennent pas

  • Europe Turquie A/R Avion,
  • taxe d’Aéroport,assurances,boissons,pourboires .

Tous les droits sont réservés pour TransAnatolie Tour

TransAnatolie Tour

Retour | Information | Reservation

   

[1] Pergame: (Villes Antiques, Bergama, Pergamum, Pergamom, Anatolie, Turquie)

Cette ville abritait le centre de 4 grands cultes païens : ceux de Zeus, Athéna, Dyonisos et Asklepios. Il y avait en plus le culte de l'Empereur. Culte blasphématoire qui fait dire à Jean que là "est le trône de Satan" (Ap 2:13). Parmi les vestiges découverts à la fin du XIXe Siècle, un grand autel porte de splendides décorations de combats entre les dieux et les géants. D'autres édifices sont dédiés au culte d'Athéna, de Trajan et d'Hadrien, grand persécuteur du peuple chrétien. Jean évoque ces persécutions et les martyrs qui sont tombées dans cette ville (Ap 2:12-17).

Cependant, les nicolaïtes occupaient une place dans la communauté chrétienne de Pergame et plusieurs se livraient au culte érotique des idoles, dont celui de Dyonisos, Dieu du vin et des réjouissances dont les bacchannales conduisaient toujours à l'impudicité et aux orgies (sur la photo, stèle d'offrandes à Bacchus retrouvée à Ephèse).

Pergame - Apocalypse 2.12-17

S’étant installée dans le monde, l’Eglise cesse d’être un témoin pour Christ, et le monde cesse de la persécuter. Quand le monde et l’Eglise s’associent, il ne reste plus aucun motif de persécution. A partir de cette période, l’Eglise dans son ensemble a perdu son caractère céleste...

Messages aux 7 Eglises de l’Apocalypse
Pergame - Apocalypse 2.12-17

Le message adressé à Ephèse montre clairement que si la profession chrétienne a perdu sa position de témoin pour Christ sur la terre, l’abandon du premier amour pour lui en fut l’origine. Dans le message à Smyrne, nous apprenons comment ce déclin fut arrêté pour un temps par la persécution que le Seigneur laissa son Eglise traverser. En même temps, elle fut troublée par des docteurs judaïsants qui cherchaient manifestement à échapper à la persécution du monde en tentant de lier les formes du judaïsme avec les enseignements du christianisme. Pour un temps, la persécution réveilla la fidélité des saints. Néanmoins, le levain du judaïsme, bien qu’alors rejeté avec indignation, fermentait durant la période de Smyrne. Cet effort pour changer l’assemblée chrétienne composée uniquement de vrais croyants, en une pseudo-synagogue juive, composée d’un mélange de croyants et d’incrédules, ouvrirait naturellement la porte de l’Eglise au monde et préparerait ainsi le chemin qui l’amènerait à s’installer dans le monde

C’est là la phase suivante du déclin de la profession chrétienne, le caractère dominant de l’Eglise dans la période de Pergame. Une Eglise judaïsée n’est plus un scandale pour le monde. Un peu plus tôt, l’apôtre Paul pouvait écrire : "Si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté ? - alors le scandale de la croix est anéanti" (Galates 5.11).

V. 12 : La présentation de Christ à l’ange de l’église à Pergame fait référence à l’état de l’Eglise dans cette période. Le Seigneur se présente comme "celui qui a l’épée aiguë à deux tranchants". Nous savons par Hébreux 4.12 que l’épée à deux tranchants est une figure de la Parole de Dieu. Le psalmiste peut parler de la Parole comme d’une lampe à son pied (Psaume 119.105). Ici, elle n’est pas vue comme une lumière pour le chemin du chrétien, mais comme une épée qui s’occupe de tout ce qui est contraire à la lumière. La Parole vue comme l’épée a toujours un aspect judiciaire. Elle peut certes être utilisée par l’Esprit pour protéger le chrétien des ruses du diable (Ephésiens 6.11-17), ou, comme dans ce passage solennel, elle peut être utilisée par Christ contre le corps public de la profession chrétienne, à moins qu’il n’y ait repentance.

V. 13 : Le Seigneur en vient tout de suite à ce qui est si sérieux à ses yeux. Il dit : "Je sais où tu habites, là où est le trône de Satan". Satan, nous le savons, est le prince de ce monde et il siège là où il gouverne. Son trône n’est pas en enfer comme l’imaginent faussement des poètes. Il siège là où il règne et non dans le lieu où il sera lié quand son trône sera anéanti et le temps de son règne terminé. Il ne règne pas seulement à Rome, ou à Pergame. Son royaume n’est pas limité à un lieu, il s’étend au monde entier. Si l’église professante habite là où est le trône de Satan, nous pouvons être sûrs que l’Eglise a abandonné son caractère d’étrangère et s’est installée dans le monde.

Le Seigneur a dit des siens : "Vous n’êtes pas du monde, mais... moi, je vous ai choisis du monde" (Jean 15.19). De plus, le Seigneur Jésus Christ "s’est donné lui-même pour nos péchés, en sorte qu’il nous retirât du présent siècle mauvais" (Galates 1.4). En outre, les chrétiens ont reçu un appel céleste, leur habitation est dans le ciel. L’Eglise appartient au ciel et devrait porter un caractère céleste. Combien c’est alors solennel pour ce qui a la position de l’Eglise devant le monde, d’abandonner l’appel céleste, de rejeter son caractère céleste et de s’installer dans le monde. Il est vrai que le chrétien est dans le monde et, en effet, le Seigneur parle de ses disciples comme étant envoyés dans le monde, car il peut dire au Père "Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les ai envoyés dans le monde" (Jean 17.18). Comment donc y a-t-il été envoyé ? Assurément pas pour "habiter" dans le monde, mais pour rendre témoignage à Dieu comme la lumière du monde. Celui qui, quand il était sur la terre, pouvait parler de Lui-même comme "le Fils de l’homme qui est dans le ciel" (Jean 3.13), n’était pas un "habitant" de ce monde. Certes, il marchait sur la terre, mais sa demeure était dans le ciel. L’Ecriture montre d’une manière absolument claire que le monde est le lieu de notre pèlerinage, où nous sommes laissés pour un temps afin de reluire "comme des luminaires dans le monde" (Philippiens 2.15). Habiter dans le monde, c’est chercher à s’y établir comme si c’était notre habitation permanente.

Tel était donc l’état solennel de l’Eglise dans la période de son histoire décrite dans le message à Pergame. Elle n’était plus un témoin dans le monde, mais une habitante du monde. Habiter montre le caractère moral de la profession, tout comme l’expression "ceux qui habitent sur la terre", utilisée ensuite dans l’Apocalypse, montre le caractère d’une certaine classe de personnes. Les anges visitèrent Sodome, ayant à y rendre témoignage ; Lot y habita, il trouva là son chez-lui et son caractère fut formé par le lieu où il habitait.

S’étant installée dans le monde, l’Eglise cesse d’être un témoin pour Christ, et le monde cesse de la persécuter. Quand le monde et l’Eglise s’associent, il ne reste plus aucun motif de persécution. A partir de cette période, l’Eglise dans son ensemble a perdu son caractère céleste et ne le retrouvera jamais tout au long de son histoire sur la terre ; et il y eut pire, car le christianisme est devenu parmi les hommes simplement un moyen pour élever le niveau des masses et faire prospérer des intérêts matériels.

Néanmoins, il y avait encore ce que le Seigneur pouvait approuver, car nous l’entendons dire : "Tu tiens ferme mon nom, et tu n’as pas renié ma foi". Le nom dans l’Ecriture est toujours l’expression de ce qu’est une personne et cela parle de la vérité concernant la personne de Christ. "Ma foi" désigne les grandes vérités du christianisme concernant l’incarnation, la mort et la résurrection de notre Seigneur.

En dépit du fait que le corps professant s’était installé dans le monde et avait ainsi abandonné son caractère céleste, l’Eglise, pendant cette période, tenait encore ferme la vérité concernant la personne de Christ et refusa de se laisser entraîner en aucune manière à renier la foi chrétienne.

Cela implique toutefois que, à cette époque, il y eut des attaques pour enlever à l’Eglise les grandes vérités du christianisme. L’arianisme qui niait la divinité de Christ, l’apollinarisme qui attaquait son humanité et le nestorianisme qui faisait de notre Seigneur deux personnes, surgirent au quatrième siècle. L’Eglise, en condamnant l’hérésie au cours de différents conciles, tint ferme la vérité concernant la personne de Christ, certains sacrifiant même leur vie plutôt que d’abandonner la vérité. Antipas fut un brillant exemple de ceux dont le Seigneur parle "Mon fidèle témoin, qui a été mis à mort parmi vous, là où Satan habite". Le Seigneur ne pouvait plus parler de l’Eglise dans son ensemble comme "Mon fidèle témoin", mais il y avait encore des individus fidèles.

Il est extrêmement encourageant que le Seigneur nous fasse connaître que, si grand que soit le déclin général et si sombre que soit l’époque, il y a toujours des personnes isolées qu’il peut approuver et dont il peut parler comme étant "à lui", et pas seulement comme étant des témoins pour lui, mais de "fidèles témoins". De même l’apôtre Paul, nous donnant des instructions pour un jour de ruine, envisage manifestement l’existence de telles personnes, car il charge Timothée de transmettre la vérité "à des hommes fidèles" (2 Timothée 2.2).

La fidélité d’Antipas lui valut une mort de martyr. Il fut un lumineux témoin de Christ dans le monde de Satan et, par là, un brillant exemple de ce que toute l’Eglise aurait dû être dans ce monde ; et par contraste, il condamnait le bas état de l’Eglise. Il est vrai que l’Assemblée n’était pas en association reconnue avec le monde gouverné par Satan, qui avait déjà montré son vrai caractère en mettant à mort le fidèle témoin du Seigneur ; néanmoins, les paroles du Seigneur semblent faire un sérieux reproche à l’Eglise déchue, car il dit de ce fidèle témoin qu’il "a été mis à mort parmi vous, là où Satan habite". C’est comme s’il disait à l’Eglise "vous vivez où Satan habite, mais mon fidèle témoin y est mort".

V. 14 : Ainsi, nous comprenons que, si le Seigneur aura toujours des témoins fidèles, à partir de ce moment-là, l’Eglise dans son ensemble est désormais installée dans le monde. Le pas suivant dans le déclin est de composer avec le monde où elle s’est installée. On pourrait objecter que le monde avait changé de caractère, puisqu’il avait cessé de persécuter l’Eglise. Ce n’était qu’un changement extérieur, un changement de comportement. Il couvrait sa nudité d’une profession extérieure de christianisme ; de coeur, il demeurait le même : il aimait le péché et haïssait Christ. Néanmoins, l’Eglise ayant abandonné son premier amour était prête à devenir la proie de ses séductions.

Ce palier dans le déclin est illustré par l’histoire de Balaam. Cet homme profondément méchant nous est présenté dans les chapitres 22 à 24 des Nombres. Il fut soudoyé par Balak pour maudire le peuple de Dieu. Empêché d’aider Balak à le détruire par les malédictions, il lui enseignait comment en provoquer la chute par la corruption. Contraint de donner la pensée de Dieu quant à Israël, il avait dit "Voici, c’est un peuple qui habitera seul, et il ne sera pas compté parmi les nations" (Nombres 23.9). C’était cette barrière entre Israël et le monde que Balaam essayait de renverser. L’association avec le monde que Moab représente, est la doctrine de Balaam. Pour s’assurer "le salaire d’iniquité" (2 Pierre 2.15), il enseigne à Balak "à jeter une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël", en renversant le mur de séparation et en établissant ainsi des relations entre Israël et les nations (Nombres 31.16). Balak agit selon ce conseil pervers et on en trouve le résultat dans le chapitre 25 des Nombres. Au lieu de chercher à soulever une opposition plus violente contre Israël, Balak permet au peuple de s’installer dans son pays. Ainsi, nous lisons : "Israël habitait en Sittim" (Nombres 25.1), ville des plaines de Moab (Nombres 33.49). Installé dans le pays de Moab, le peuple de Dieu tombe dans les voies idolâtres et impies de ce monde. Il en va de l’Eglise comme d’Israël : elle s’est installée dans le monde, elle y habite, elle a contracté une alliance impie avec lui et adopte son idolâtrie. Ainsi, à cette étape de l’histoire de l’Eglise, des hommes ont été laissés libres d’enseigner qu’il serait avantageux pour l’Eglise et pour le monde que les chrétiens se mêlent aux hommes du monde. Il pouvait y avoir des protestations isolées, mais il n’y avait plus d’opposition générale à ces faux docteurs. Le Seigneur ne dit pas comme à Ephèse : "Tu hais" ou "Tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres... et tu les as trouvés menteurs" (2.2), mais : "Tu as là des gens qui tiennent la doctrine de Balaam". Des faux docteurs étaient tolérés et de mauvaises pratiques suivirent. Comme toujours, une doctrine mauvaise conduit à une pratique mauvaise.

V. 15 : Balaam enseignait au peuple de Dieu à s’associer au monde. En outre, la période de l’histoire de l’Eglise représentée par Pergame, fut marquée par ceux qui tenaient la doctrine des Nicolaïtes. Leur doctrine perverse était manifestement de tourner la grâce de Dieu en licence. Au début, cela se montra par l’introduction dans le milieu chrétien de pratiques immorales venant du monde païen. Ces pratiques dissolues étaient haïes et rejetées à Ephèse. A Pergame, ce mal affreux avait pris une forme plus subtile, cette licence ayant le support de la doctrine. Pierre fait probablement référence aux docteurs de cette doctrine perverse quand il avertit l’Eglise qu’il "y aura parmi vous de faux docteurs qui introduiront furtivement des sectes de perdition" et il ajoute "Plusieurs suivront leurs excès" (2 Pierre 2.1, 2).

On ne peut absolument pas ajouter foi aux allusions à la secte des Nicolaïtes que l’on trouve dans les écrits profanes ; c’est pourquoi, il est difficile d’y glaner quoi que ce soit de sûr concernant ces personnes. Pour cette raison, certains ont pensé que le mot est pris dans un sens symbolique. Ils disent que le mot signifie "conquérants du peuple" et se réfère à la naissance du cléricalisme. Contre cette manière de voir, nous devons nous souvenir que l’étymologie du mot est fondée sur de simples suppositions.

A terme, la tolérance de ces fausses doctrines ouvre la voie de façon inévitable à l’union de la profession chrétienne, dans ses dernières étapes, avec le monde : l’Eglise s’est avilie en tombant dans l’idolâtrie du monde, et le monde s’est donné un vernis extérieur de respectabilité en adoptant la profession chrétienne.

V. 16 : Suivent des avertissements et un appel à la repentance. Si cet appel n’est pas entendu, le Seigneur viendra à ce corps professant comme un juge, et promptement. Il ne s’agit pas là de la venue du Seigneur qui va effectivement enlever au ciel ceux qui constituent son Eglise, son Corps ; - et l’Ecriture dit que cette venue aura aussi lieu promptement. Il viendra à Pergame d’un point de vue moral et agira judiciairement contre ceux qui corrompent la profession chrétienne. Il ne dit pas : Je combattrai contre "toi" mais : Je combattrai contre "eux". Si l’Eglise n’a plus de puissance pour s’occuper des faux docteurs et des méchants, le Seigneur peut agir directement pour ôter le mal et maintenir l’honneur de son nom. Ce jugement sera exécuté par l’épée de sa bouche. Ces faux docteurs seront démasqués et condamnés par la Parole de Dieu. La Parole qui est une lumière et une consolation pour ceux qui lui obéissent, devient une épée pour condamner ceux qui méprisent ses avertissements et ses instructions.

V. 17 : L’invitation à écouter ce que l’Esprit dit aux assemblées est suivie de la promesse au vainqueur, liée à "la manne cachée", au "caillou blanc" et au "nouveau nom".

La manne était la provision de Dieu venant du ciel pour nourrir Israël durant son voyage dans le désert. Spirituellement, nous savons que Christ est "le pain qui est descendu du ciel" (Jean 6.58) pour être la nourriture de son peuple dans le désert. La manne présente Christ venu ici-bas, non seulement dans la condition humaine - à part le péché - mais aussi dans les circonstances d’ici-bas pour connaître tout ce que nous avons à rencontrer dans un monde déchu. La "manne cachée" fait référence à l’omer de manne qui était placé dans l’arche en mémorial. Christ est maintenant exalté dans le ciel ; il n’est plus vu dans l’humiliation. Cependant le privilège du vainqueur est de savoir que celui qui est maintenant dans la gloire, fut autrefois dans le désert où il parcourut son chemin solitaire, débonnaire et humble, et rencontra le mépris d’un monde hostile et la contradiction des pécheurs.

Hélas ! Le corps professant s’était installé dans le monde pour y trouver son chez-soi ; il s’associait à lui par une alliance impie et mangeait des choses sacrifiées aux idoles. Le vainqueur refuse de se laisser entraîner dans le monde qui est toujours pour lui un désert qu’il traverse en n’étant qu’étranger et pèlerin. Ayant refusé de manger les choses sacrifiées aux idoles, il reçoit la promesse du Seigneur : "Je lui donnerai de la manne cachée".

Ensuite, le Seigneur dit : "Je lui donnerai un caillou blanc". C’est sans doute là une image : lors d’une élection, le citoyen déposait un caillou dans l’urne, blanc ou noir selon qu’il approuvait le candidat ou non. Cette image exprime que la pensée du Seigneur donne au vainqueur le sentiment de son approbation. Le vainqueur peut certes se heurter à la désapprobation des hommes quand il résiste à l’alliance impie de l’Eglise avec le monde ; cependant, la pensée de l’approbation du Seigneur exprimée par le caillou blanc sera pour lui un encouragement.

De plus, sur le caillou se trouve un nouveau nom écrit. Les noms dans l’Ecriture ne sont pas utilisés simplement pour distinguer une personne d’une autre, mais pour montrer le caractère particulier d’une personne. Le nouveau nom n’indique-t-il pas le caractère que Christ voit et apprécie chez celui à qui il donne un nouveau nom ? Le monde peut diffamer et chercher à attribuer de mauvais motifs au vainqueur qui refuse d’aller avec la foule pour faire le mal. Quoi qu’il en soit, le Seigneur donne au vainqueur la joie secrète de réaliser que son vrai caractère est connu et apprécié par lui-même.

Hamilton Smith (1863-1943)[1]

 

 
 
 

 

 

Home ] Up ] Circuits de Turquie ] Services ] Produits ] Découvrez la Turquie ] Qui Sommes Nous ] Contact ] Voyages programmés vers la Turquie ] Reservation de Voyages de Turquie ] Site Map ]

Mail to info[at]transanatolie.com  with questions or comments about this web site.
Copyright © 1997 TransAnatolie. All rights reserved.
Last modified: 2016-08-27
 
Explore the Worlds of Ancient Anatolia and Modern Turkey by TransAnatolie Tour: Ancient Anatolia Explorer, Asia Minor Explorer, Turkey Explorer; Cultural Tour Operator, Biblical Tour Operator, Turkish Destinations, Cultural Tours to Turkey, Biblical Tours to Turkey, Health and Cultural Tours to Turkey, Thermal, Thalasso Holidays in Turkey,  Archaeological Tours to Turkey, Historical Tours to Turkey, Cultural Heritage Tours to Turkey, Cultural Tours to Turkey, Hobby Eco and Nature Tours Holidays to Turkey,  Beach and Plateau Holidays in Tuirkey, Anatolian Civilizations, Ancient Cultural Museums in Turkey, Top Turkish Museums, Museums in Turkey, Anatolian Civilizations Museum, Istanbul Archeological Museum, Ephesus Museum, Mevlana Museum, Topkapi Museum, Museum of Topkapi Palace, Turkish Cities, Turkish Destinations, Ancient Cities in Turkey, Ancient Anatolian Cities, Turkey in Brief, Turkish Culture, Turks, Turkish Language, Turkish Philosophers....Circuits culturels en Turquie, Excurcions en Turquie, Vacances en Turquie, Circuits de Culture en Turquie, Circuits de Croyance en Turquie, Turquie, Villes Antiques en Turquie, Musees en Turquie, Empires Turcs, Revolution de Mustafa Kemal Ataturk, Turquie d'Ataturk, Culturele Tours in Turkije, Rondreizen in Turkije, Reizen naar Turkije, Culturele Rondreizen naar Turkije, Vakanties in Turkije, Groepsreizen naar Turkije, Turkije, Turkse  Geschiedenis, Geschiedenis van Turkije, Oude Steden in Turkije, Oude Beschavingen, Oude Anatolische Beschavingen, Turkse Steden, Turkse Musea, Musea in Turkije, Turkse Steden, Overzicht van Turkije, Turkije in het Kort, Turks, Turkse Taal, Turkse Gescheidenis, Osmaanse Rijk, Ottamaanse Rijk, Gezondheid Tours Vakanties in Turkije, Geloof Tours in Turkije, Culturele Tour Operator, Turkije Specialist 
 
The Associaten of Turkish Travel Agencies